Hi, How Can We Help You?

Prochaine séance vendredi 12 mai 2017 à 18h

  • 07 May 2017
  • Par:Odile Bach

Un Orléanais « ordinaire » en Révolution.
Silvain Rousseau (1732-1805).
par Claude Michaud.
 

Silvain Rousseau, grainetier sur la place du Martroi, a laissé un journal manuscrit de presque 600 pages, d’un texte serré où les jours, les mois et les années déroulent la quotidienneté de la vie d’un commerçant d’abord attentif à tout ce qui peut concerner son négoce, d’un spectateur, sinon auteur, de la vie de la cité, et d’un citoyen d’une France en pleine mutation politique. Ce sont ces deux derniers aspects qui nous retiendront pour la période révolutionnaire et le tout début de l’Empire. Comment ce citoyen d’abord enthousiasmé par les événements parisiens des années 1789-1792, mais très alarmé dès que les manifestations violentes envahissent le pavé des rues de sa ville, s’impose une autocensure pendant la paroxysme révolutionnaire, pour renaître à la politique avec Bonaparte, dont il suit l’ascension et en qui il voit certes, le conquérant, mais bien plus encore le restaurateur d’un ordre intérieur dont la disparition l’a profondément déstabilisé.

Retour